Sélectionner une page

Refuser un contrat à plusieurs millions d’euros pour rester aligné avec ses valeurs – Kévin Gougeon

par

Kévin Gougeon est le co-fondateur de Ngo shoes : la basket éthique et solidaire.

C’est déjà la cinquième épisode !

C’est fou comme le temps file à toute vitesse lorsqu’on entreprend des projets qui nous passionnent. 

Cette semaine, je reçois Kévin Gougeon de chez Ngo shoes.

Je continue mes recherches sur les entreprises à impact pour comprendre comment elles sont en train de changer le Monde. 

Cap donc sur un épisode où l’on parle de chaussure éthique et solidaire.

Ronan Colin + équipe Ngo shoes

Créer une marque de chaussure quand on ne vient pas du tout du milieu de la mode.

Kévin était expert comptable dans un cabinet à Nantes.

Loin de s’imaginer qu’un jour il créerait sa propre marque de baskets. 

Mais l’histoire va l’amener à changer de perspectives professionnelles et à monter un projet qui ait du sens. 

En tant que comptable, il accompagnait des entrepreneurs dans leurs projets et a eu envie de passer de l’autre côté de la barrière. 

Mais pas question pour lui de monter n’importe quel type de projet. 

Passionné de voyages et d’artisanat ethnique  

Depuis son plus jeune âge, Kévin a donné de son temps à des associations. 

Notamment en partant au Mexique avec Ronan, qui est aujourd’hui son associé, pour aider à la construction d’une crèche dans les bidonvilles. 

Lors de ces aventures, ces deux amis vont se passionner pour l’artisanat ethnique et en feront désormais leur motif principal de voyages. 

Lorsqu’est venue l’heure de créer leur projet à impact, ils ont eu envie de mettre en avant l’artisanat ethnique vietnamien. 

Et ont réfléchi à développer un modèle d’entreprise qui soit capable de reverser 2% de son chiffre d’affaires pour construire des écoles au Vietnam. 

Lancement du projet en 2016

En 2016, Kévin et Ronan décident de s’associer et de tester leur idée de projet avec une campagne de crowdfunding. 

Ils ont récolté 10.000€ qui leur ont permit de lancer leur première production. 

Aujourd’hui, ils réalisent près d’un million d’euros de chiffres d’affaires. 

Mais ce million est loin d’être ce qu’ils se mettent en poche. 

Et puis Kévin me confie que la mission principale de Ngo n’est pas de faire des gros sous et encore moins la croissance. 

Non. 

Chez Ngo, c’est l’impact qui prime.

Artisanes Ngo au Vietnam

Il refuse un contrat à plusieurs millions d’euros pour rester aligné avec les valeurs de sa marque. 

La preuve est qu’ils ont refusé un contrat à plusieurs millions de chiffre d’affaires avec une entreprise japonaise. 

Ils n’auraient pourtant rien eu à faire. 

50% de ces millions leur seraient tombés dans les poches sans lever le petit doigt. 

Mais cette boîte japonaise allait détruire l’engagement qu’ils avaient construit.

En effet, l’entreprise asiatique aurait pris en charge la production et détruit tout le côté ethnique et solidaire qu’ils avaient développé.

Ngo aurait perdu son identité et sa raison d’être. 

C’est fou. 

Alors que dans le milieu startup tout le monde se vante des millions levés ou gagnés grâce aux ventes de boîtes, eux ils ont préféré rester alignés. 

Inutile de vous dire que je suis admiratif de ce duo.

Et comme vous pourrez l’écouter dans cet épisode, Kévin n’a rien à cacher. 

Il sait qu’ils ne sont pas parfaits en termes d’impact. 

Ni sur le plan pro ni sur le plan perso. 

Mais une chose est certaine, lui et son équipe s’engagent sur ces deux points à faire de mieux en mieux.

J’ai adoré ma discussion avec Kévin !

Je vous souhaite autant de plaisir à écouter cet épisode que j’en ai eu à l’enregistrer. 

À la semaine prochaine et bonne écoute ! 

Gabi

Les sujets abordés dans l’épisode 🎙️

Comment créer une marque de chaussures lorsqu’on n’y connaît rien à la mode ? (04:00 – 10:00)

Le processus de production d’une basket éco responsable. Matières premières / Production / Transport (10:00 – 14:00)

Comment financer la construction d’écoles en milieu rural au Vietnam ? (20:00 – 26:50)

Pourquoi livrer les chaussures Ngo partout dans le monde et quel est le réel impact carbone du transport ? (27:00 -29:00)

Les 3 missions principales de la mode responsable (29:00 -32:00)

– Éviter de produire des matières premières en favorisant les matières recyclées

– Sensibiliser les gens sur l’achat raisonné. N’achetez pas si vous n’avez pas besoin de nos produits. 

– Être transparent sur les processus de production et sur la chaîne de valeurs de A à Z. 

Pourquoi la Chine et l’Asie sont de gros fournisseurs de matières recyclées et pourquoi Ngo s’y fournit ? (32:00 – 35:00)

Pourquoi éduquer et communiquer de manière transparente quand on est une entreprise à Impact ? (35:00 – 39:00)

Comment il a refusé un contrat de plusieurs millions de CA avec une entreprise japonaise ? (35:00 – 44:00)

Qu’est-ce que la certification BCORP et qu’est-ce que cela apporte à une boîte à impact ? (47:00 – 50:00)

Comment résoudre le dilemme des trajets en avion lorsqu’on y est obligé côté pro et passionné de voyages côté perso ? (51:30 – 59:30)

Les ressources de l’épisode :

La bande annonce du film “Demain”

Le rapport BCORP de Ngo shoes.

La mesure d’impact Impact Track de Ngo shoes.  

Le blog de l’influenceuse engagée Iznowgood et son défi de voyage sans avion. 

L’article du Monde sur l’industrie de la mode.

La bande annonce du film  “Made in Bangladesh”

La bande annonce du film “Demain”

L’épisode numéro 6 avec Ronan Colin, l’autre cofondateur de Ngo shoes. 

Retour au menu podcast